Sur l'origine des Princes Daedra

cronos755b16_ESO
Quelqu’un aurait des infos sur l'origine et la longévité des Princes Daedra (Sheogorath, Malacath etc) ?

Ce qui m’intéresserai surtout et d'ordre général : sont ils antérieurs aux dieux "officiels"? Ou sont ils arrivés bien plus récemment?

Et quand est il de leur mortalité, sont ils à proprement parler tuable (et donc remplacer par un de leurs laquais plus ambitieux) ou sont ils immortels ce qui semble être le cas (je n'ai pas encore fini la quête principale donc ce n'est en aucun cas un spoil concernant le dénouement avec Molag Bal), je parlai ici plutôt du combat contre Dagon dans l'un des TES précédents.
Edited by cronos755b16_ESO on 20 avril 2014 2:10
  • Raven08110
    Il me semble me rappellé que tamriel étais a la base un royaume deadra (lequel il l'on pas dit), et que les 8 se sont rebellé comme le proprio avant de devenir les dieux qui son maintenant. C'est un ex-fanatique de xarses qui te dit quand tu le sauve dans oblivion mais la vrai question c'est qui et le roi deadric?
    Recule et tu vieilliras, hesite et tu mourras.
  • cronos755b16_ESO
    De ce que j'ai trouvé, les daedra descendraient de la divinité Padomay à l'inverse des Aedra qui eux descendent de Anu. C'est vaguement ce que je sais.

    Sinon Raven mes souvenirs sur le jeu Oblivion sont assez ancien, quand tu parles de xarses ça ne me dit rien je me rappel uniquement d'un livre qui aurait été écrit par Mehrune Dagon, le Mysterium Xarxes.

    Concernant ce fameux roi Daedric je n'en sais rien du tout.
  • Raven08110
    pareil mais je me rappel de quelque trucs d'oblivion vu le temps que j'y ai passé deçu, je crois même dagon le dit que tamriel fait parti d'oblivion et que les 8 l'on volé.
    Recule et tu vieilliras, hesite et tu mourras.
  • Ugrandil
    Ugrandil
    Soul Shriven
    C'est ça, l'ancien proprio c'était justement Mehrune Dagon (qui veut reprendre sont royaume dans Oblivion)
  • Raven08110
    il me semblais aussi mais j'etais pas sur
    Recule et tu vieilliras, hesite et tu mourras.
  • Tunjaar59
    Tunjaar59
    "Il écarta le corps de son frère (qu'il pensait mort) et tenta de sauver la Création en ne faisant qu'un monde des débris des douze autres : il le nomma Nirn, le monde de Tamriel. Alors qu'il achevait sa tâche, Padomay lui transperça la poitrine. Anu empoigna son frère et l'entraîna au travers du gouffre des limbes, qu'il scella derrière eux à tout jamais.

    Le sang de Padomay engendra les Daedra. Le sang d'Anu engendra les étoiles. Leurs sangs mêlés devinrent les Aedra (d'où le fait qu'ils soient capables de bien et de mal et leur grande affinité avec les choses terrestres, contrairement aux Daedra qui n'ont aucun lien avec la Création). " (From : L'Anuade paraphrasée)

    Voila qui répond à la question de l'origine. Quand à Tamriel, Nirn et Mundus ... bien Nous avons soit la vision des Aedra, où celle donnée pas Mehrunes Dagon dans Oblivion, qui croire ? à vous de voir.
  • Maxinace
    Maxinace
    ✭✭✭
    Croire le prince de la destruction ou un livre millénaire des anciens ?

    Dagon comme tout les autres princes Deadra ont CHOISIT de ne pas donner de leur personne pour ce joyaux qu'est Nirn et c'est la raison pour laquelle ils la souhaitent maintenant pour la plupart.

    Je vous conseille ce lien pour apprendre tout ce que vous désirez concernant l'univers, c'est une valeur plus que sure:

    http://lagbt.wiwiland.net/wikibiblio/index.php/Accueil


    Et pour els fainéant :p , voici "l'ère de l'Aube" création de tout:

    http://lagbt.wiwiland.net/wikibiblio/index.php/Ère_de_l'Aube
    Un cheval ! Un cheval ! Mon royaume pour un cheval !

    Richard III (Shakespeare)
  • Glinka
    Glinka
    ✭✭
    Bon, la question de l'origine a déjà été résolue... mais qu'en est-il de la longévité?

    Je ne sais plus exactement où je l'ai lu/vu/entendu, ce qui est sûr c'est que ma source vient directement de l'univers des TES et non de l'extérieur. C'est donc normalement exact, sauf évidemment dans le cas où il s'agissait d'une théorie fumeuse de quelque théologien~

    Les princes daedra, tout comme la totalité des daedras (princes, daedroths divers et même jusqu'aux faucheclans, galopins et compagnie) sont immortels, contrairement aux Aedras qui peuvent être tués (même si ça doit être fichtrement dur!). En fait, lorsqu'un Daedra est "tué"/vaincu, il ne meurt pas mais est simplement banni, c'est à dire qu'il retourne tout simplement en Oblivion.

    Autre information à prendre avec des pincettes, parce que cette fois non seulement je ne me souviens plus de la source mais en plus elle n'était pas forcément sûre de base: tu vois les plans d'eau de Havreglace? Apparemment, c'est dans ce liquide que se trouve l'essence des daedras morts, en train de se recomposer. On aurait donc, si cette information est vraie, non seulement une preuve qu'ils sont réellement immortels, mais en plus on voit qu'ils ne perdent que leur corps lorsqu'ils sont bannis ou tués, que leur essence survit et que leur enveloppe finit par se recomposer au fil du temps, alimentée par l'énergie d'Oblivion.

  • Tilmo.Valandil
    Tilmo.Valandil
    Communauté
    C'est tout à fait ça @Glinka, le livre "Creatium chaotique : le plasme azur" parle du plasme azur qu'on trouve notamment en Havreglace et qui expliquerait l'immortalité des Daedra.

    J'ai retrouvé le texte dans la Grande Bibliothèque de Tamriel :

    Par le docteur Rhytandius

    En tant que docteur en mythomysticisme transliminal, je m'intéresse de longue date au problème du corps et de l'âme, la reformation du corps daedrique post-bannissement, et la formation du corps autour de l'essence communément appelée « vestige ». Depuis notre déplacement forcé vers Havreglace, aux bons soins de Notre Dame lumineuse, j'ai eu ample occasion d'observer ces processus par moi-même, et suis aujourd'hui en mesure de confirmer nombre d'hypothèses qui, sur Mundus, n'auraient pu rester que simple conjecture.

    Il est depuis longtemps entendu qu'un Daedra, dépourvu de l'animus anuique appelé « âme », ne meurt pas lorsque son corps est détruit. Un Daedra tué sur Mundus est simplement « banni » vers son plan d'origine, où son morphotype, ou « vestige », forme graduellement un nouveau corps, afin que ce Daedra puisse enfin revenir à la vie. (Le même phénomène se produit lorsqu'un Daedra meurt en Oblivion).

    De plus, les Daedra nous ont depuis longtemps appris que leur corps se forme à partir de la substance même du chaos, le « creatium » d'Oblivion, un matériau informe mais énergétique qui s'accumule autour d'un vestige jusqu'à se conformer à son morphotype inhérent.

    Sur Mundus, j'avais naïvement imaginé ce creatium comme une sorte de matériau brumeux et informe, suspendu dans quelque vide. Après notre arrivée à Havreglace, il me fallut quelque temps pour comprendre que ses omniprésents bassins de gelée bleue, cette substance que nous appelons « plasme azur », était en fait la forme qu'adopte ce creatium en Oblivion. Cette théorie fut ensuite confirmée par le xivilai renégat appelé Séjourneur, qui possédait une expérience propre de nombreux plans d'existence.

    En fait, c'était le Séjourneur lui-même qui m'exposa l'une de ces grottes secrètes où l'on peut observer l'accrétion de plasme. (Pour trouver ces grottes, où « naissent » les Daedra, il convient seulement d'observer le lent écoulement du plasme azur et de le suivre jusqu'à sa destination, car l'accrétion de plasme draine lentement les bassins avoisinants.) Il est fascinant de voir un vestige absorber peu à peu le plasme azur pour le convertir du général au spécifique, afin qu'au fil du temps, il prenne peu à peu la taille et la forme d'un colossal daedroth reptilien.

    Puis il faut parler de ces pauvres esclaves, les Absous. Chacun est un mortel enlevé de Mundus au moment de sa mort, et dont l'âme fut volée par Molag Bal, pour quelque intention inconcevable, mais chargé en échange d'un vestige qui lui permet de constituer une semblance de corps, ici dans Havreglace. Mais aucun n'est natif d'Oblivion, aussi le corps d'un Absous est-il une triste imitation du corps qu'il revêtait de son vivant, s'usant rapidement jusqu'à mourir – mort qui n'est pas une libération, puisque son vestige formera simplement un nouveau corps, encore, et encore, à l'infini…

    Tels sont les faits. Ce qui suit n'est que spéculation, née de conversations avec le Séjourneur pendant ses visites imprévisibles et peu fréquentes. Sa théorie est que le corps des Absous est défaillant parce qu'ils ont perdu le principe concentrateur de leur âme anuique, de telle sorte que leur vestige est un motif imparfait. J'admis que c'était probable, puis proposai la possibilité d'un Absous qui, malgré la perte de son âme, posséderait quelque autre aspect anuique intrinsèque. Cet Absous « supérieur » formerait en Havreglace un corps sans défaut, duplicata parfait du corps qu'il portait en Mundus. En fait, si ce parangon possédait une valence anuique suffisante, le contact avec le creatium padomique reformerait son corps de manière presque instantanée.

    Le Séjourneur rit de ma théorie, mais parut séduit par l'idée. Il spécula à son tour que si une telle chose était possible, elle se produirait certainement à un moment où le Mundus courait un risque existentiel. Dans ce cas, le cœur de Nirn générerait spontanément un tel « parangon » pour se défendre de la destruction, d'une manière analogue à un corps mortel repoussant l'infection.
    Ah, Séjourneur, comme ta conversation me manque. Quelles fantasques envolées nous prenaient parfois. Et pourtant, au jour des merveilles auxquelles j'ai assistées au cours de mon existence prolongée sur ce plan, l'impossible existe-t-il vraiment ?
    Edited by Tilmo.Valandil on 17 avril 2015 4:08
  • Glinka
    Glinka
    ✭✭
    Aaah merci j'aurais les indications précises comme ça, pour la prochaine fois :3

    Tiens, je n'avais pas dû lire ce bouquin-là précisément, car le coup des grottes m'avait échappé. Et celui des Absous aussi. Au final, ce n'est pas uniquement parce qu'on a perdu notre âme qu'on est appelé "vestige" pendant une bonne partie du jeu~
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.