Maintenances pour la semaine du 24 septembre :
· [TERMINÉ] PC/Mac : mégaserveurs nord-américain et européen pour déployer un patch : 24 septembre, 10h00 heure de Paris.

Choix impactant le déroulement des quêtes dans le jeu

killmove
killmove
✭✭✭
Bonjour à tous,

en lisant les avis de TESO sur steam, je suis tombé sur l'avis suivant :

"Matt Firor a tué ES.

Quand on vire les développeurs à l'origine de la série ES, forcément, l'essence même du jeu quitte le jeu. C'est tout le problème de TESO. Il ne reste qu'en surface un simulacre de ce qu'était la formidable série de Bethesda Elder Scroll. Pour Teso, la profondeur de la magie d'ES n'est qu'un prétexte marketing pour vendre toujours plus de DLC et autres stupides extensions. Matt Firor, le Directeur de production de TESO a commencé son ouvrage en virant les développeurs d'origine afin de pouvoir imposer son concept mmorpg avec lequel il sévit depuis les années 90 : Matt Firor a participté à Camelot entre autres.

Malgré cette situation grotesque, j'ai voulu parcourir ce jeu en profondeur afin d'être bien certain de ne pas juger un "ouvrage" sans le connaître vraiment. Donc, après quelques centaines d'heures à parcourir le jeu, à tester chaque activité proposée (pve, coop, solo, pvp, cueillettes, artisanat, build, skill, etc.), il faut bien l'admettre : la profondeur poétique et onirique de la série Elder Scroll a laissé place à une logique marketing dépourvue de tout scrupule. Le storyboard d'Elder Scroll n'est plus qu'un papier d'emballage, et lorsque nous avons défait le paquet, nous découvrons alors un jeu qui n'a plus comme seul objet de rentrer dans une compétition du meilleur build, de la plus belle armure lootée ou craftée, avec une perte totale de sens.

Nous découvrons alors ce que l'on voyait dans d'autres jeux - ceci dit sans jugements de valeur, mais y'en fallait-il un de plus ? - : des joueurs faisant les gros bras dans une zone pvp en s'envoyant quelques mots d'oiseau, parodie de match de catch virtuel.

La guilde des voleurs n'est qu'un prétexte pour vendre une extension de plus, la confrérie noire n'est qu'un DLC de plus bien onéreux, les inégalités entre joueurs sont de plus en plus flagrantes entre les abonnés, les acheteurs de DLC et ceux qui en sont restés à la version de base...

Vous rencontrez dans les guildes d'étranges joueurs défenseurs invétérés du jeu comme s'ils avaient acheté des parts d'action de la société Bethesda.

L'histoire des jeux vidéos se rappellera de Matt Firor comme l'homme d'affaire qui a enterré la série prometteuse Elder Scroll en réduisant une oeuvre onirique et poétique, où la pureté combat l'impureté tout en se confondant, où se confondent magie, force brutale et mécanique, en un mmo-ESport. Il serait plus juste aujourd'hui, malgré les vestiges - d'ailleurs Varen, l'un des personnages central de l'histoire principale, n'appelle-t-il pas le joueur "Vestige" - d'une longue épopée de le classer dans l'E-Sport. Le personnage haut en couleur Cadwell concentre en lui seul toute l'ironie de l'histoire : la ressemblance avec Don Quichotte de la Mancha est flagrante. A chacune de ses interventions, il semble se moquer du joueur - une sorte de méta-ironie : "allez donc courir après les moulins à vent", nous dit-il avec sa casserole sur la tête.

La moquerie des développeurs est totale lorsque le joueur qui a tenu à faire le tour de tous les territoires après plusieurs centaines d'heures de jeu, à traverser des quêtes souvent répétitives et terriblement worrying, est enfin récompensé de son immense effort : la casserole de Cadwell que l'on peut fièrement porter devant les copains. La liberté est perdue, le joueur doit se soumettre à la discipline de la hiérarchie des level. C'est presque métaphysique.

Dans Skyrim, ce qui était formidable, c'est que l'identité de l'avatar, et son histoire agissaient sur son environnement et surtout sur les interactions avec le pnj. C'est ce qui faisait l'intérêt de Skyrim, car soudain, notre avatar prenait corps dans l'univers d'Elder Scroll en se construisant progressivement une identité propre. Dans TESO le Role Play n'a plus aucun sens car l'histoire du personnage est la même que celle de son voisin. Chaque avatar a vécu la même aventure, les mêmes interactions avec l'environnement et rien ne les distingue : l'interaction avec l'environnement n'a aucun effet sur son identité, sur sa relation aux pnj.

Nous aurions pu penser que le pvp aurait pu compenser cette déficience de sens, mais il n'en est rien, l'univers d'ES n'est qu'un prétexte pour un PVP où les 3 factions s'affrontent de façon très basic. Si tout le jeu avait été à la hauteur de Skyrim - avec cette possibilité de voir l'identité de son avatar progressé selon les interactions avec l'environnement - alors nous aurions sans doute eu un grand mmorpg.

Nous n'avons pour finir qu'un mmo fait pour le E-Sport, le Role Play ne peut que mourir avec une telle configuration. La preuve en est, la plupart des guildes Role Play sont mort-nés. Matt Firor a tué ES."

En y pensant plus, je me rend compte que tout n'est pas faut et que le jeu aurait gagné en profondeur si les choix du joueur avaient de l'importance dans la suite de la trame narrative (exemple certaines branches de quêtes deviennent inaccessibles en fonction d'un choix impliquant la mort d'un pnj).

Cela aurait aussi le mérite de légitimer un run avec un nouveau perso pour explorer les autres possibilités (nouvelles quêtes, nouvelles zones, nouvelles récompenses, etc.)

Qu'en pensez vous ?

Merci

PS: ceci n'est pas un troll
  • Xarcus
    Xarcus
    ✭✭✭✭✭
    Alors je suis d'accord, oui et non. Je vais tenter d'expliquer.
    Attention, il peut y avoir un peu de spoil.

    Lorsque TESO est arrivé, on démarrait directement à havreglace en prison, et une inconnue vient t'aider à t'évader pour une grande mission. Là, c'est typiquement la marque de fabrique d'un bon elder scroll, si tu connais les autres autres opus solo, tu t'y retrouves. Dans skyrim t'as été capturé avec des rebelles que tu connais pas et t'es condamné à mort à peine arrivé dans le 1er village, dans oblivion t'es un prisonnier de la cité impériale à qui on vient demander de l'aide, etc.
    A havreglace, qui est en fait la zone tutoriel où tu apprends les techniques de base du combat, t'apprends qu'on t'a carrément piqué ton âme, et que t'es pas le seul, ce qui fait partie d'un grand plan du seigneur de la domination. Tu sauves un vieux qu'on appelle le prophete et il te fait quitter havreglace en traversant une sorte de portail qu'on appelle "ancre" et qui t'envoie on ne sait où en tamriel. Selon ton choix d'alliance à la création du perso, tu apparais dans le ciel et tombes dans la mer, inconscient. Tu te réveilles, et t'apprends que quelqu'un t'a sauvé. En voulant le retrouver tu as les 1eres quêtes de la zone de départ et tu as envie d'aider tout le monde car c'est le bordel. Ainsi commence l'aventure du personnage joueur.
    Le jeu de base avec les 3 régions des 3 alliances, offre énormément de quêtes. On retrouve là l'esprit très "elder scrolls" où il n'y a ni bien ni mal, mais juste un point de vue du joueur qui doit régulièrement décider, prendre partie, et est placé en juge, avec une conséquence à la fin. Généralement la vie ou la mort, la destruction d'un grand pouvoir ou bien le confier à quelqu'un... Des choix souvent difficiles, que le joueur doit absolument faire pour continuer. Alors la conséquence est immédiate mais n'a pas "d'effet papillon" réel sur les autres quêtes. On retrouvera certains commentaires de pnj plus tard dans le jeu du genre "comment avez vous pu laisser vivre cette personne à cet endroit" qui nous rappelle nos choix, rien d'extraordinaire mais ça a le mérite d'être là !
    Les quêtes s'enchainent en parallèle d'une quête principale où tu dois aider le prophete et plus tard récupérer ton âme, en retournant à havreglace pour boter le cul à molag bal, le prince daedra de la domination (rien que ça). Les quêtes de la quête principale se débloquent en fonction de ton niveau, et tu n'peux toi même pas avancer trop vite dans l'histoire de ta faction car si tu t'aventures trop loin, tu te fais one shot par un vasard... Donc tu suis correctement la trame, l'ordre des quêtes, et normalement si tout se passe bien à la fin t'essayes de trouver une idée pour que les 3 chefs des 3 factions qui se font la guerre en cyrodiil, s'entendent pour combattre molag bal. Mais ils ne veulent pas et donc tu pars à havreglace avec les deux guildes (des guerriers et des mages). Tu fais mal à molagbal, il stoppe la coalescence et te rend ton âme.
    A partir de là, un autre vieux fou que t'as rencontré à havreglace te dit que le Meridia (un autre prince daedra), t'offre la possibilité d'aller explorer une autre faction ni vu ni connu.
    Donc ça, c'est le jeu de base, c'est pas trop bancal à part l'histoire d'explorer les autres regions grace à l'aide de meridia.

    Apres plusieurs mois, il faut savoir que financièrement le jeu n'évoluait pas correctement. Il fallait trouver une solution.

    Et puis matt firor est arrivé, sur son grand cheval blanc, et Il a sauvé TESO en optant pour un mode très MMO, car en fait, si on ne l'avait pas compris, teso est un MMO. Certes, il a été lancé en mode 'il y a aussi une 1ere personne" et "chacun fait ses quêtes donc on peut le jouer en solo" , mais il reste un MMO.
    il a décidé de faire "tamriel unlimited" puis "one tamriel", avec l'ouverture des frontières des régions, dés le début, qui a été demandé par la communauté, ainsi que la mise à niveau des mobs partout sur tamriel.
    Le leveling a été refait, on partait sur des rangs veterans et maintnant il a stoppé tout ça, et dés le lvl50 on gagne des points champions, ça laisse plus de marge de manoeuvre pour les quelques années à venir.
    Et puis il a sorti des DLC, confrerie noire et guilde des voleurs, qui ont un impact sur tout tamriel.
    L'escroquerie est la base, la vie n'a aucune valeur, l'or apparait comme par magie dans la poche des gens qui eux meme apparaissent et disparaissent tres vite sous les lames. Donc vu que la vie n'a aucune valeur et qu'on se confrefout de tuer un mec qui réaparaitra dans 5 minutes, alors on spam des meurtres et on vole des gens car de toute façon on n'ira jamais en prison. Le pire qu'on puisse avoir c'est ne plus pouvoir jouer notre perso pendant quelques jours pour rembourser notre dette, vous me direz c'est pas mal comme sanction sur un MMo, belle trouvaille.
    L'arrivée de la boutique a couronne, c'est la découverte de la caverne d'alibaba pour zenimax. Plus de soucis de thunes, et une grande diversité des tenues et montures dans tamriel, un enrichissement du monde de tamriel et des bourses de zenimax. Tout le monde s'y retrouve.

    bref tu l'auras compris, on ne peut pas tout reprocher à mattfiror. Sans lui tu ne jouerais peut-être pas à teso aujourd'hui.

    Néanmoins, tu parlais de l'esprit elder scrolls.
    Alors en effet depuis l'arrivée de mattfiror, ou plutôt, depuis qu'on a jarté les membres de l'équipe d'origine, les quêtes ont un autre visage. On suit linéairement ce qu'il faut faire... De nombreux (très nombreux) joueurs ne lisent même pas les quêtes en fait, ils suivent les indicateurs de quête, valident et passent à la suivante.
    Il faut vite valider des trucs, pour XP et débloquer du contenu.

    Le problème essentiel de ton argumentation, c'est que tu compares des jeux solo avec un MMO. On ne peut pas faire avec un MMO ce qu'on fait avec un jeu solo. Tu ne peux pas retrouver la même profondeur, amplitude et l'immersion que tu as sur un jeu solo. tout simplement parceque ce n'est pas possible, techniquement.
    Biensur que tout le monde a la même histoire, car TESO est certes un MMO oui, mais un MMO particulier où les dev' ont voulu ajouter une dimension "jeu solo" possible. Donc chacun peut faire ses quêtes puis des activés de groupe. pour les activités de groupe, tu critiques le système de compétition mais ce système plait aux joueurs de MMO, c'en est l'essence, t'en déplaise... (ou alors tu fais autrement et le jeu fait faillite).
    Tu connais beaucoup de MMo qu'on peut jouer à la 1ere personne ? Ce n'etait meme pas prévu à la base, mais pendant la beta la communauté l'a tellement demandé qu'ils l'ont implémenté..

    En résumé je t'ai tout d'abord expliqué comment c'était avant (et même si c'est un pavé il fallait que je le dise), puis l'arrivée de matt firor le diable qui a sauvé teso.
    Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le manque d'impact que le joueur a sur les quêtes, le manque d'immersion, et ceci nécessiterait d'être étudié puis travaillé pour les futures quêtes, mais on ne peut pas non plus empêcher le jeu à devenir ce qu'il est et qui lui permet d'exister et de perdurer.

    Edited by Xarcus on 12 mai 2018 10:07
    PC-EU - @Xarcs

    "Sur 100 hommes, 10 ne devraient même pas être là, 80 sont juste des cibles, 9 sont de vrais combattants et nous sommes heureux de les avoir, car ils font la bataille. Quant à celui qui reste, celui-là est un guerrier et c'est celui qui ramènera les autres." (Héraclite)
  • gilbert.perfettipeb18_ESO
    Avec TESO ne reste plus qu'à faire un jeu solo Elders scrolls VI pour satisfaire les uns et les autres.
    Kalendaar un jour Kalendaar toujours, Bravo à ceux qui comprennent
  • Templatre
    Templatre
    ✭✭✭
    Ce que je retient du pavé que tu as copié/collé ?
    L'auteur originel semble incapable de faire la distinction entre Skyrim et Eso, l'un est un Rpg solo l'autre un Mmorpg ou tout le monde suivra la même ligne de quête principale parce que c'est la ligne rouge d'un Mmo; avoir un personnage héroïque et central.

    Et c'est à partir de là où il perds -selon moi- tout crédibilité. Il ne sépare pas les deux et mélange le tout dans un espèce de pot-au-feu infâme en rendant coupable Matt Firor de tout ce qui ne lui plait pas. J'ai suivi des discussions de personnes qui mangent du LORE d'Elder Scrolls au petit déjeuner, l'écrive pour midi et le digère le soir et selon eux Summerset qui arrive hisse Teso au rang de meilleur jeux Elder Scrolls en terme de narration, d'ajout d'information sur le Lore.

    Et le summum, c'est quand même de parler d'E-sport dans Teso, alors là ... Ça m'a juste tué.
    Edited by Templatre on 13 mai 2018 11:43
  • aceofspade76
    aceofspade76
    ✭✭✭
    Même si je ne suis pas d'accord avec tous le blabla autour du RP (TESO est un MMo fait pour être un MMo si on veut du skyrim et bien ou reste sur skyrim ....) il faut avouez que comme tous c'est compère MMo il a les même défaut ....
    killmove a écrit: »
    Le storyboard d'Elder Scroll n'est plus qu'un papier d'emballage, et lorsque nous avons défait le paquet, nous découvrons alors un jeu qui n'a plus comme seul objet de rentrer dans une compétition du meilleur build, de la plus belle armure lootée ou craftée, avec une perte totale de sens.
    killmove a écrit: »
    -des joueurs faisant les gros bras dans une zone pvp en s'envoyant quelques mots d'oiseau, parodie de match de catch virtuel.
    killmove a écrit: »
    Vous rencontrez dans les guildes d'étranges joueurs défenseurs invétérés du jeu comme s'ils avaient acheté des parts d'action de la société Bethesda.
    killmove a écrit: »
    La moquerie des développeurs est totale lorsque le joueur qui a tenu à faire le tour de tous les territoires après plusieurs centaines d'heures de jeu, à traverser des quêtes souvent répétitives et terriblement worrying, est enfin récompensé de son immense effort : la casserole de Cadwell que l'on peut fièrement porter devant les copains. La liberté est perdue, le joueur doit se soumettre à la discipline de la hiérarchie des level. C'est presque métaphysique.

    après de l'E-sport dans Teso... impossible ! trop de déséquilibre de classe de lag ect.... ^^
  • Akirion
    Akirion
    C'est déjà beau de réussir à se contredire soi-même, mais bon, dans un pavé quand on écrit tout ce qui nous passe par la tête sans réfléchir juste pour cracher son fiel à la limite ...
    Mais c'est encore plus beau quand un mec arrive à citer des contradictions et à dire qu'il est d'accord.
  • Neurosis84
    Neurosis84
    ✭✭
    Et puis il a sorti des DLC, confrerie noire et guilde des voleurs, qui ont un impact sur tout tamriel.
    L'escroquerie est la base, la vie n'a aucune valeur, l'or apparait comme par magie dans la poche des gens qui eux meme apparaissent et disparaissent tres vite sous les lames. Donc vu que la vie n'a aucune valeur et qu'on se confrefout de tuer un mec qui réaparaitra dans 5 minutes, alors on spam des meurtres et on vole des gens car de toute façon on n'ira jamais en prison.

    Alors la franchement.. Je dit chapeau... Il imagine quoi ? Un truc "réaliste" ? Que tu va pas pouvoir jouer sur ton perso pendants 48h car tes en prison ? Que les crime sois plus "réaliste" et que les ville sois vide h/24 ? Quel fun...
    Dans Skyrim, ce qui était formidable, c'est que l'identité de l'avatar, et son histoire agissaient sur son environnement

    On a jouer au même jeu ? Les "réel" changement en dehors de si tu fait la guerre civil y'en a pas des masses non plus, dans le fond tu fait comme dans TESO : Tu fait l'assistance social pour tout le monde, et encore au moins dans teso les PNJ on plus de respect pour toi, car dans skyrim pardon mais tout le monde te crache a la gueule h/24 et tu fait la boniche de tout bords de ciel en vrais...

    Ce qui est drôle, c'est que Oblivion et skyrim se torche le cul avec le lore, mais eu c'est pas grave, tout va bien... Les gens capte pasque TESO c'est juste un bon moyen de continuer l'aventure TES et rester un peut dans l'univers.. CAR ON VEUX PAS DE TES 6 SVP SVP !!!

    ON SAIS QUE CA VA ETRE UNE DAUBE POUR CASUAL AVEC DES DIALOGUE QUI TIEN SUR 3 LIGNE, DIGNE DE FALLOUT 4, alors franchement, je préfére encore teso que d'etre déçus par la suite que tout les true "attende comme le jeu de l'année" alors que les vrais fan veule tout sauf une suite, car merci skyrim en dehors de l'exploration ca pue la mort, pareil pour Fallout 4... Alors NON MERCI.
    Edited by Neurosis84 on 17 mai 2018 12:45
  • Sévrus1
    Sévrus1
    ✭✭
    salut!

    vous parlez parfois du fait que tout les joueurs sont le héros, tout le monde a la même histoire. je crois que ce n'est pas exactement ça. Dans le lore, les "vestige" également surnommés "absous" sont des esclaves de molag bal, dont l'âme a été volée condamnés à servir molag bal. Mais comme dans les elder scrolls normaux, un seul être, le Vestige (avec un grand "V") bat molag bal et sauve le monde.

    Il n'y a qu'un Vestige avec le passé qu'on connaît, tous les joueurs peuvent le vivre, mais il n'y en a qu'un en réalité.
    Tout comme tous les joueurs d'oblivion étaient les champions de cyrodiil, et tous les joueurs de skyrim les dovahkhiin en fait.
    Je sais pas si je me suis bien exprimé mais qu'en pensez vous?
  • Eyes
    Eyes
    ✭✭✭
    Sévrus1 a écrit: »
    salut!

    vous parlez parfois du fait que tout les joueurs sont le héros, tout le monde a la même histoire. je crois que ce n'est pas exactement ça. Dans le lore, les "vestige" également surnommés "absous" sont des esclaves de molag bal, dont l'âme a été volée condamnés à servir molag bal. Mais comme dans les elder scrolls normaux, un seul être, le Vestige (avec un grand "V") bat molag bal et sauve le monde.

    Il n'y a qu'un Vestige avec le passé qu'on connaît, tous les joueurs peuvent le vivre, mais il n'y en a qu'un en réalité.
    Tout comme tous les joueurs d'oblivion étaient les champions de cyrodiil, et tous les joueurs de skyrim les dovahkhiin en fait.
    Je sais pas si je me suis bien exprimé mais qu'en pensez vous?

    Salut. Pas compris ton raisonnement désolé
  • Sévrus1
    Sévrus1
    ✭✭
    pas grave retenez pas :) , c'est dur de d'évoquer des impressions de bases quand on parle des TES et d'évoquer le lore.

  • Maki2859
    Maki2859
    ✭✭✭
    Non j'ai bien compris pour ma part et je partage cet avis.

    Tous les joueurs incarnent un personnage qui est supposé être le Vestige. Du moins, on parcours les aventures de ce dernier car c'est une nécessité de proposé du contenu en terme de quête.
    Mais en sois, je ne considère mon personnage comme un vestige ou le Vestige... les quêtes sont là car c'est un jeu.

    En fait, je considère que le Vestige est un PNJ et pas un quelconque joueur même si l'on incarne ses actions juste pour le gameplay et le lore.

    Un peu HS mais je prends un autre exemple du même genre sur Skyrim ou n'importe quel autre opus.
    Le Dovahkiin n'est pas le maître de la guilde des voleurs, comme il n'est pas l'oreille noire de la Confrérie Noire... Pour moi, les actions du Dovahkiin se limitent à la quête principale + les événements de Solstheim.
    Pour chaque factions, c'est un différent personnage...
    Mais bon, je pense que l'on est suffisamment intelligent pour comprendre que tout ceci poserait un problème gameplay parlant et qu'il serait chi**t de créer à chaque fois un autre personnage. Là encore, voir par le biais d'un avatar propre à chacun, les aventures de différents PNJ du lore.
    Edited by Maki2859 on 18 mai 2018 3:09
    Wiki Légion impériale dans ESO : http://esolegionimperiale.forumactif.com/
  • Sévrus1
    Sévrus1
    ✭✭
    voilà c'est ça!

    merci de ce commentaire, j'ai l'air un peu moins idiot. Mais oui c ce à quoi je pense dans les grandes lignes.
    Moi aussi je fini par oublier que mon perso est le Vestige, le héros principal de l'histoire, et je fini à force de faire du pvp par penser que je ne suis qu'un simple soldat de mon alliance.
    Edited by Sévrus1 on 18 mai 2018 5:27
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.